Alerte en Mongolie

Publié le par FLOZEN

SOURCE UNICEF

Des semaines de températures extrêmement basses et de grosses chutes de neige ont laissé plus de la moitié des 21 provinces mongoles dans un besoin urgent d’assistance. Déjà 12 provinces déclarées en situation de désastre par le gouvernement mongol, 7 autres seront bientôt dans le même cas. Les températures continuent de descendre dans certaines régions, de fortes neiges sont encore attendues. Ces conditions hivernales très difficiles, désignées en Mongolie sous le terme générique de « dzud », devraient se poursuivre jusqu’en avril. 

Déjà neuf enfants décédés dans une seule province

 

Pour l’instant, le « dzud » a tué plus de deux millions de têtes de bétail, dévastant la principale ressource des familles vivant du secteur agricole, qui emploie 35 à 40% de la population. Aujourd’hui, les bébés, les enfants et leurs familles dans ces zones rurales n’ont pas accès aux traitements médicaux. Ces populations ont aussi besoin de fuel pour se chauffer et cuisiner, de vivres, de vêtements chauds, de couvertures....

Le ministère de la santé a déjà annoncé le décès de 9 enfants en bas âge morts ces derniers jours dans une seule province. Les chiffres des autres provinces ne sont pas encore disponibles…

Aider les enfants mongols

L’Unicef se mobilise en Mongolie pour aider les enfants affectés par ce « dzud » et leurs familles en leur fournissant de la nourriture, du fuel pour le chauffage et la cuisine, des couvertures, des vêtements chauds. L’Unicef a ainsi déjà répondu à l’appel du ministère de l’éducation en rétablissant le chauffage et en apportant des vivres dans 18 dortoirs. Les enfants qui y vivent ne peuvent rejoindre leurs familles à cause des conditions dangereuses de voyage. Un convoi dans les villages les plus affectés permettra également d’apporter de la nourriture, du fuel, des couvertures, des kits d’hygiène, des bottes pour les familles pauvres et vulnérables.

«Lorsqu’ils vivent dans des dortoirs et dans des foyers pauvres dans des villages où le système de chauffage ne fonctionne pas, dans lesquels le fuel est insuffisant et où manquent les vivres, les enfants sont très vulnérables, explique Rana Flowers, représentante de l’Unicef en Mongolie. Plus de 22 000 enfants vivant dans 265 dortoirs ont un besoin urgent d’aide, mais ce nombre augmente chaque jour, les conditions climatiques sévères se répandant à travers le pays. »

Bientôt, ce sont 492 dortoirs supplémentaires qui auront besoin d’aide, avec plus de 41 000 enfants à prendre en charge. Dans certains villages, il ne reste du fuel que pour 3 ou 4 jours de chauffage.

Quand le printemps débutera en Mongolie, les problèmes de sécurité alimentaire vont encore s’accentuer. Il faudra aussi apporter un soutien –matériel et psychosocial - aux familles qui migreront vers les zones périurbaines, où l’accès à l’eau, à l’assainissement et aux services sociaux de base sont très limités.



En Mongolie, le froid intense (moins 50) a tué deux millions de têtes de bétail et des milliers de familles risquent la famine : l'agence missionnaire italienne MISNA lance l'alarme.

Le supérieur des missionnaires de la Consolata en Mongolie, le père Ernesto Viscardi, écrit en effet: « Près de deux millions de têtes de bétail sont déjà mortes. On redoute à présent les mois à venir pendant lesquels ce nombre pourrait doubler, laissant des milliers d'autres personnes sans nourriture ».

Mais le froid n'affecte pas seulement les éleveurs, précise père Viscardi : toute la population rencontre d'immenses difficultés pour se procurer du charbon et du bois de chauffage.

Les missionnaires de la Consolata ont mis en place une collecte de fonds sur le site www.missioniconsolataonlus.it/mco.

L'Onu et le gouvernement mongol ont estimé qu'une aide de six millions de dollars serait nécessaire pour les trois prochains mois, de façon à permettre à la population de passer l'hiver

Publié dans Mongolie

Commenter cet article